Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 06:44

Il était seul avec ses chiens

Et il jouait de la musique

Et il chantait de la musique.

 

Il écoutait dans son fauteuil

Tonner les orgues, sonner les cors,

Gémir l’archer et le clavier

Et c’est d’ma faute s’il a pleuré.

 

Et c’est là que je suis arrivé,

J’avais envie de l’écouter

Quand il parlait de la musique.

 

On s’est r’gardé, on s’est parlé,

On s’est r’gardé et on s’est tu,

On s’est r’gardé sans être clair

Et c’est d’ma faute s’il a pleuré.

 

Alors, il m’a pris la main

Et simplement l’a embrassé

Et simplement l’a caressé.

 

Et j’étais là sans savoir quoi,

Ni quoi lui dire, ni quoi lui taire,

Ni quoi lui faire, ni quoi lui dire

Et c’est d’ma faute s’il a pleuré.

 

Ses mots étaient si vrais,

Non, qu’ils ne m’ont pas offensés,

Et c’est pa moi qu’ils ont blessés.

 

Pourtant, c’est vrai, je t’aime bien,

Mais excuse moi, je n’ai pas pu,

Mais comprends moi, j’n’ai pas voulu

Et c’est d’ma faute si t’as pleuré.

 

Tydé

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tydé - dans misères
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de tydé
  • Le blog de tydé
  • : A quoi servent les mots sinon à être dits pour opposer aux maux un peu de notre vie ?
  • Contact

Recherche

Liens