Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 07:01
 

C’est souvent insouciantes,  téméraires et riantes

que les pousses graciles  dans un mouvement agile

s’élancent vers l’azur  le conquérir, c’est sûr.

 

L’arabesque du temps, passant et tournoyant,

tantôt plie, tantôt tord la forme que prend leur corps,

modifiant parfois même  ce que le vivre amène.

 

La force de grandir n’est jamais sans soupirs,

quelques fois jusqu ‘au sang, jusqu’au profond tourment,

compromettant l’envie et torturant l’esprit.

 

Il faut des jardiniers tout plein d’humanité,

des jardiniers du cœur, émondeurs de douleurs,

pour que le plant relève et retrouve sa sève.


Ces paysans de l’âme  ont un regard de femme

quand ils veillent à propos à écouter les maux

qui entaillent les chairs  des surgeons délétères.

 

Les gestes de leurs mains et leurs chants aussi bien,

malgré l’iniquité et la fatalité,

recueillent les plants meurtris pour un peu mieux de vie.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by tydé - dans l'amour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de tydé
  • Le blog de tydé
  • : A quoi servent les mots sinon à être dits pour opposer aux maux un peu de notre vie ?
  • Contact

Recherche

Liens