Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 22:32

 

Le Dieu de mon enfance,

 

tout’ bonté, tout’ puissance,

 

gît là, dans ma télé,

 

 les bras écartelés ;

 

le beau Dieu aux yeux bleus,

 

ce seigneur bienheureux,

 

s’est écrasé par terre

 

comme un trop vieux grand père.

 

 

 

 

 

Bien avant qu’il soit mort

 

l’espoir restait à tort

 

qu’il suffisait d’attendre

 

un bonheur bien plus tendre ;

 

on s’aperçoit sans lui

 

que pas grand chose ne luit

 

pour éclairer les jours

 

qui nous comptent à rebours.

 

 

 

Et je mourrai aussi,

 

comme Dieu lui-même le fit,

 

d’avoir usé mon cœur,

 

sans retour, ni chaleur,

 

et je mourrai en route,

 

comme lui, dans le doute

 

d’avoir peut-être vécu,

mais d’être pourtant vaincu

Tydé

Partager cet article

Repost 0
Published by tydé - dans Dieu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de tydé
  • Le blog de tydé
  • : A quoi servent les mots sinon à être dits pour opposer aux maux un peu de notre vie ?
  • Contact

Recherche

Liens