Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 06:20

Les maisons alignées, des maisons d’ouvriers,
Font tout un paysage et toute une cité.
On y trouve la vie parfait’ment  résumée,
Un fatras de destins, tout un monde étalé.

  

 

 

Les façades nous sourient quand elles nous voient passer,
Parfois la porte ouverte et le perron bavard
D’autres fois à l’affût, volets écarquillés,
Un peu comme un village et un peu au hasard.) 

D’un seuil jusqu’au suivant, selon le gré du cœur,
Tantôt on voit un mur, tantôt on sait un pont.
Et c’est alors qu’à deux, se levant de bonne heure,
L’outil à la ceinture, ils s’en vont au charbon.

   

Ces maisons alignées comme grains de chapelet
Aiment à murmurer à l’oreille du voisin
Des « bonjour ! », des « merci. », sur des airs d’amitié
Pour bâtir plus que craindre des enfants les demains.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tydé - dans Dédicaces
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de tydé
  • Le blog de tydé
  • : A quoi servent les mots sinon à être dits pour opposer aux maux un peu de notre vie ?
  • Contact

Recherche

Liens