Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 07:18

Dans un couloir bien triste,
un unique mendiant,
abandonné par terre,
attend que quelqu'un passe.

Sa vie est en guenille
comme une histoire raté
et il s'épuise encore
à désirer quelqu'un.

C'est comme un mauvais rêve,
un cauchemar que ce monde.
Il ne sait vraiment plus
s'il peut en réchapper.

Le Dieu qui fit le ciel,
le Dieu de toute Puissance,
entend que l'homme pleure
et il pleure avec lui.

"Ses larmes sont les miennes,
il faut que je lui dise.
J'irai voir le mendiant,
j'oserai lui parler."

"Je me ferai fragile,
je me ferai petit
pour qu'il retrouve en moi
un copain de galère."

"Mais que nous servirait
de souffrir tous les deux.
J'oserai lui dire "je t'aime"
qu'il puisse se relever."

"Je livrerai ma vie
et je prendrai sa place
et c'est l'amour sûrement
qui fera son salut."

"Je veux qu'il me précède,
je me ferai enfant.
Ainsi je montrerai
que je dépend de l'homme."

"Je n'ai de bon plaisir
que de le retrouver,
je n'ai de joie profonde
que quand il me reçoit."

Et c'est ainsi qu'un jour,
Dieu a ouvert le ciel
et qu'il est descendu
rejoindre les homme à terre.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by tydé - dans Dieu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de tydé
  • Le blog de tydé
  • : A quoi servent les mots sinon à être dits pour opposer aux maux un peu de notre vie ?
  • Contact

Recherche

Liens