Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 07:00

Le temps file sans relâche

et nos vies s’y résument :

tels la cire en lumière

et l’encens en prière,

les jours passent et consument

nos chairs et nos attaches.

 

Et nos vieux coeurs d’enfants

ne savent où disparaît

le feu quand il s’éteint ;

il nous paraît si loin

que tout semble en arrêt,

sauf le murmure du vent.

 

Tout emplis de tristesse,

souvenons alors,

posant dernier baiser,

du visage apaisé

offert malgré la mort

comme un geste de tendresse.

 

Le cœur et la mémoire

sont l’éclat dans l’absence,

le signe de l’au delà.
En creux, l’empreinte est là

qui garde tout son sens,

en creux, comme l’encensoir.

Partager cet article

Repost 0
Published by tydé - dans Noosphère
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de tydé
  • Le blog de tydé
  • : A quoi servent les mots sinon à être dits pour opposer aux maux un peu de notre vie ?
  • Contact

Recherche

Liens