Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 00:36

Dans le bourbier du pire silence,

Sans retour, ni joie, je m’avance

A chaque pas plus lourdement

Et bien irrémédiablement.

 

Telle la lumière dans un trou noir,

Attirée, piégée, sans espoir,

Mes mots s’effondrent sur eux même,

Infiniment pesants et blêmes.

 

Je ne sais plus te dire « je t’aime »,

Ni vraie prière, ni anathème,

Avec les gestes du quotidien,

Avec le tout des petits riens.

 

Tous ces mots tus assourdissants,

Tous ces non-dits, nœuds coulissants,

Enserrent ma gorge  à en mourir

D’un bel amour qu’on laisse pourrir.

 

Rester sans mot dire ni réponse,

Sans « oui », sans « non », sans réponse,

C’est n’être pas, n’exister pas,

D’une ombre à la nuit pas à pas.

 

Ma bouche est sépulcre et terreur,

J’y suis dans la tombe et l’erreur

Creusant avec mes dents serrées

Un piège aux mâchoires acérées.

Partager cet article

Repost 0
Published by tydé - dans misères
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de tydé
  • Le blog de tydé
  • : A quoi servent les mots sinon à être dits pour opposer aux maux un peu de notre vie ?
  • Contact

Recherche

Liens