Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Les hommes libres n’ont pas construit de temples.

    25 décembre 2015

    Au commencement de l’Homme, il y avait Dieu et Dieu était partout : Dans le souffle du vent, dans la bruit de la pluie, dans le feu de la foudre, dans le mystère des arbres, dans le ventre arrondi d’une mère. Il n’y avait pas de livre, pas de temple,...

  • Le sourire des enfants est ma seule religion

    25 décembre 2015

    Le sourire des enfants est ma seule religion. J'y vois plus que partout ailleurs la possibilité d'un sens à l'existence. Dès que je veux vérifier si quelque chose est important dans la vie, je dois me demander si cela ferait sourire un enfant. Il sourit...

  • immerveille-toi !

    25 décembre 2015

    Dans l'émerveillement, c'est le monde déjà créé qui offre à notre perception de quoi faire bondir de joie notre coeur. L'esprit est ouvert à l'étonnement, à la beauté, à la grâce ou à la magie de la vie. Dans l'immerveillement, les splendeurs de la création...

  • Noël, comme l’enfant nu,

    27 décembre 2007 ( #Noosphère )

    Noël, comme l’enfant nu, A bien besoin de nous, Sa vie est si ténue, Une vie encore bien floue. En se faisant fragile Au plus long de la nuit, Le beau bébé gracile Dépend tellement d’autrui. L’avenir est possible, Mais d’abord sans puissance, Jamais irrésistible,...

  • Ici, toutes les caboches sont cabossées

    27 janvier 2008 ( #Noosphère )

    L’hôpital psychiatrique, le mot le dit, c’est d’abord un lieu d’accueil, d’hospitalité ou de refuge pour celui qui est sans toit, ni moi. Bien sûr, ce n’est pas un nid douillet, l’aimable abri de toutes sortes de folies douces et de fantaisies de comportements....

  • Le visage d'un ami.

    11 mars 2008 ( #Noosphère )

    Par un étrange détour, à mi chemin d’amour, un visage réfléchit mon âme et ce qu ‘elle vit. Il m’offre sa présence comme un surcroît de sens, immédiate espérance d’une impalpable alliance. L’œil écoule des larmes que ses sourires désarment, la peine s’emmêle...

  • L’autorité n’est pas domination de l’autre

    08 juin 2012 ( #Noosphère )

    L’autorité n’est pas domination de l’autre, mais habitation de soi ; pas soumission, mais relation ; pas supériorité, mais authenticité, pas répression, mais prévention, pas vengeance, mais justice, pas prétention, mais partage de soi. L’autorité n’interdit...

  • Chut les enfants !

    28 novembre 2007 ( #la mort )

    Chut les enfants ! écoutons donc ce ciel qu’on ne voit ni n’entend, écoutons donc ce ciel encore qui rit et pleure, tout comme votre papa qui ne reviendra pas. Chut les enfants ! gardons le souvenir de ses pas si pesants, gardons le souvenir de qui ne...

  • Un jour mon frère, du pont de Saint Nazaire…

    28 novembre 2007 ( #la mort )

    La Loire en cet endroit s’apparente à la mer, et il se peut ma foi qu’on n’y soit plus sur Terre ; la Loire en cet endroit, si vaste et si profonde, ouvre déjà la porte sur un tout autre monde. Qu’elle est belle et terrible cette eau de l’estuaire, chatoyante...

  • Je t’aimerai absolument

    28 novembre 2007 ( #l'amour )

    Je t’aimerai absolument au grand mépris du cours du temps, jusqu'à tomber un jour d’effort, jusque-à toucher un jour la mort. Comme un instant, comme un grand feu, fugace, intense et lumineux, je brûlerai dans tes bras tendres, tel un phoenix dedans la...

  • Dès que je t’aperçois

    29 novembre 2007 ( #l'amour )

    Dès que j’aperçois un peu de ton toi, tu fais mon émoi au delà des lois. Tu m’as pénétré de tes jolis traits, mon cœur, mes pensées sont tes possédés. Ne part plus jamais, ou pas sans m’aimer, sois l’instantané de l’éternité. Quelque chose du feu, d’un...

  • L’accroche cœur

    29 novembre 2007 ( #l'amour )

    Ils se bousculent un peu, Se taquinent des yeux Et bavardent un peu fort. Ils n’osent pas encore Se prendre par la main. Avec un air mutin, Ils promènent leurs mots Comme le long de la peau Le fait une caresse. Ainsi naît la tendresse, De l’envie d’un...

  • L’amour est foi étrange

    29 novembre 2007 ( #l'amour )

    L’amour est foi étrange, Un culte de l’absolu Aux autels sauvages Qui fait dieu d’un doux songe Et Eden d’un instant. Il a ses initiés, Et ses blasphémateurs, Une foule de dévots Qui croient encore en lui Et un charnier rempli Des victimes de son zèle....

  • Aux enfants de Maizières

    29 novembre 2007 ( #Dédicaces )

    J’ai été un perchoir à oiseaux déplumés, un cheval bondissant et un arbre à enfant. J’ai été votre ami si j’en crois les serments que vous ne savez dire sans écran de fumée. Et j’ai voulu tenté de vous apprivoiser, presque pour m’excuser de ne pas bien...

  • Trisomie

    29 novembre 2007 ( #Dédicaces )

    En voulant me bannir, vous me faites venir d’une tribu clandestine des confins de la chine, doux barbare par malchance dès ma propre naissance. Vous ne voyez de moi qu’un nigaud maladroit aux deux mains malhabiles, à la raison futile, à la bouille d’enfant...

  • le zonard

    29 novembre 2007 ( #misères )

    Je le connais, s’appelle Michel Comme tous les zonards au chomage. Je l’ai croisé dans le métro, Assis par terre et immobile, La tête basse, le cheveu fou. Je le voyais plein d’une vinasse Qui lui avait empli les yeux, Et dans ses larmes je voyais Qu’il...

  • Le vieux

    29 novembre 2007 ( #misères )

    C’est un de ces vieux là que le temps a cassé, toujours le clope au bec, les charentaises aux pieds, il va d’un petit pas, les yeux écarquillés, en tentant d’éviter les passants excités. Comme ces bateaux rouillés ballottés par le vent, il mouille sa...

  • l était seul avec ses chiens

    30 novembre 2007 ( #misères )

    Il était seul avec ses chiens Et il jouait de la musique Et il chantait de la musique. Il écoutait dans son fauteuil Tonner les orgues, sonner les cors, Gémir l’archer et le clavier Et c’est d’ma faute s’il a pleuré. Et c’est là que je suis arrivé, J’avais...

  • Ils s'échappent de nos yeux

    30 novembre 2007 ( #la mort )

    Ils s'effacent de nos yeux sans quitter nos regards, Leur coeur qui cesse trouve refuge dans le notre Et malgré leur silence, leur voix nous parlent encore... Une sorte d'éternité s'y joue dans ces évidences, Tous ceux qui sont partis ne nous ont pas...

  • Aux jardinières du coeurs, aux paysans de l’âme

    30 novembre 2007 ( #l'amour )

    C’est souvent insouciantes, téméraires et riantes que les pousses graciles dans un mouvement agile s’élancent vers l’azur le conquérir, c’est sûr. L’arabesque du temps, passant et tournoyant, tantôt plie, tantôt tord la forme que prend leur corps, modifiant...

  • Ma mort, mon frère.

    30 novembre 2007 ( #la mort )

    Vole pas ma mort mon frère, n’triche pas avec mon sang, c’est trop grave de mourir, aussi grave que de naître. Regarde moi mon frère, même si je suis affreux. Je n’ai que ton silence et ta main dans la mienne. Soit le vent dans mes voiles vers ce plus...

  • Etre enfant n’a pas de fin

    02 décembre 2007 ( #Noosphère )

    Etre enfant n’a pas de fin, être enfant, c’est un destin, tout le temps de ce chemin, j’ai l’élan jusqu'à la fin. J’ai beau grandir et puis vieillir, j’ai beau partir, mentir, mûrir, j’ai beau crier hurler, nier, je fou à lier de me dénier. Je suis l’enfant,...

  • à quoi ça tient tout ça

    04 décembre 2007 ( #Noosphère )

    Ça tient à peu de chose qu’il y ait quelque chose, le temps fait son ouvrage, c’est un étrange mage, qui prend dans les étoiles de quoi faire sa toile. Papillon éphémère posé un temps sur Terre, tout vient donc du ciel, de la forge éternelle, de son feu,...

  • Chaque enfant est Noël

    04 décembre 2007 ( #Noosphère )

    La légende de Noël nous fredonne son doux air tant que voir un enfant est porteur d’un espoir si l’horreur, le mépris n’ont pas brisé le charme, si l’enfant est une aube qui nous sort de la nuit. Chaque enfant est Noël, Noël au fond de nous tant qu’on...

  • marcher

    05 décembre 2007 ( #misères )

    Marcher sans arrêt, ne plus avancer, marcher sans sommeil, la peine en éveil, retourner une fois ; retourner chaq’ fois, au désert ardent, au désert brûlant où j’échoue blessé, les poings acérés. Comme un abandon, une nuit sans pardon, un cri de douleur,...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Présentation

  • : Le blog de tydé
  • Le blog de tydé
  • : A quoi servent les mots sinon à être dits pour opposer aux maux un peu de notre vie ?
  • Contact

Recherche

Liens